Connect with us

Société

Yon fineray kanpe akòz prezans moun ” ki touye defen an “

Published

on

Sa ap pase kounya (3 zè 15 nan aprè midi) nan legliz Sentwoz de lima Leyogàn. Fineray yon jenn demwazèl ki te kòmanse byen pwòp poko ka kontinye. Rezon an? Pandan anpil pwòch defen an ap rele anmwey, yo pa ka konsole, Bèlmè demwazèl ki mouri an vin parèt. Manman an koke nan kòlèt li paske li ak rès fanmi an sèten se li ki touye ak mistik demwazèl la.

“Ou pa ka fin touye tifi a epi pou w fè je w byen chèch vin la. Se derespektan”, se kòmantè anpil moun k ap asiste.

Pandan n ap mete atik sa an liy, Pè k ap selebre fineray la poko ka rive mete lòd pou l kontinye. Se gwo tèt chaje, pil zen, pale anpil. Tout sa akòz kwayans popilè nou yo ki fè n kwè Ayisyen pa janm mouri senp.

 

Diery MARCELIN

dierymarcelin@yahoo.fr

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Société

Léogâne n’a pas de courant ” agogo “

Published

on

Dans la foulée des annonces et des promesses du Président de la république autour de l’électrification du pays, une vidéo virale sur les réseaux sociaux ce week-end crée de la confusion et provoque de la fureur au sein de la population Léoganaise.

Sur la vidéo publiée par un média en ligne, on voit les rues de la localité de Masson, à Léogâne, éclairées par des lampadaires. On y entend une voix qui vante la mérite de la diaspora de la localité pour cette réalisation. ” L’Edh d’un côté et les lampadaires d’un autre “, se réjouit la personne qui a filmé les images partagées par Stanley Lucas, proche du pouvoir.

” Moun Leyogàn pran lari pou kouran yo jwenn agogo. Yo fè dekabès. Yon bò se kouran Ed’H. Yon lòt bò se lanpadè dyaspora kotize ansanm pou mete kouran nan zòn nan “, est la légende qui accompagne cette vidéo sur la page Facebook très cotée du média en ligne.

Léogâne, après avoir connu plusieurs mois sans électricité cette année, n’a revu les ampoules allumées par le courant de ville que récemment. En outre, l’électricité n’est donnée que rarement.

En ce moment, le centre-ville et d’autres localités au Sud de la commune ne reçoivent pas le courant électrique, coupé depuis Sigueneau, à l’entrée Nord de la ville. La Section de Grande Rivière n’a jamais revu le courant depuis son rétablissement il y a quelques temps.

À Masson, la localité montrée par la vidéo, et des zones voisines : Macombre et Brache, dans le cadre du projet ” MMB Klere Klere 2020 “, un groupe de 300 citoyens en majorité de la diaspora des dites localités, ont injecté de mai 2019 à aujourd’hui, plus de 150 mille dollars us dans des projets de développement de leurs localités.

Au cours de cette période, 15 kilomètres de route ont été réaménagés en terre battue, 250 lampadaires ont été mis en place et des arbres ont été plantés. ” Avant le projet, c’était difficile de passer par ces voies même à motocyclette “, se rappelle l’Ingénieur Tropic, l’un des responsables bénévoles des chantiers.

Les habitants des localités travaillent de manière bénévole dans le projet. Certains contribuent aussi de manière financière, tout comme ceux de la diaspora. C’est donc un exemple de solidarité citoyenne qu’offrent les habitants de Masson, Macombre et Brache, mais non un actif pour l’Ed’h, l’état haïtien ou encore le Chef de l’état.

Dans son adresse à la nation, vendredi dernier en milieu de journée, Jovenel Moïse déplore le fait que ” Léogâne, une ville si historique, n’a pas d’électricité depuis des lustres “.

Diery Marcelin
dierymarcelin@yahoo.fr

Continue Reading

Opinion et contribution

On n’attend plus des journalistes pour nous informer

Published

on

On n’attend plus des journalistes pour nous informer

Après la presse périodique, la presse quotidienne, la radio et la télévision, un nouveau média fait son apparition dans le système d’information : Internet.

Neuf ans après la mise en usage à grande échelle du triple w en 1995, internet offre à tout individu dûment équipé la possibilité d’être à la fois émetteur et récepteur d’informations, d’opinions, d’analyses.

Jamais comme aujourd’hui un détenteur d’un téléphone intelligent n’a eu autant l’opportunité d’émettre des annonces à des coûts modiques, tout en parvenant à toucher un large public. Par conséquent, les médias traditionnels ont perdu la primeur séculaire de la mission d’informer.

Tenant compte de l’expansion inégalée de l’Internet, le métier de journaliste de masse, n’est il pas en voie de disparition ?

Rivaldo Julien

Continue Reading

Santé

L’automédication, danger pour les femmes enceintes

Published

on

L’automédication, danger pour les femmes enceintes

Les spécialistes de la santé mettent souvent en garde contre la prise par les femmes enceintes de certains médicaments. Au delà des vertus escomptées, les médicaments peuvent se révéler toxiques. Les femmes enceintes, tout comme les vieillards et les nouveaux nés, sont plus à risque face aux effets indésirables des médicaments.

Avec la vente libre des produits médicamenteux dans les rues et l’automédication , c’est à dire la prise de médicaments sans prescription médicale, certaines personnes, dont les femmes enceintes, ne sont pas exemptées de ces éventuels effets néfastes. Que risque une femme en période de grossesse avec la prise de certains médicaments ?

” Environ 60% des médicaments présentent un risque de danger pour les femmes enceintes “, écrit le Pharmacien Becheny Caristil. Les changements provoqués par la grossesse chez la femme peuvent favoriser le développement de certaines maladies et donner lieu à des symptômes qui la rendront plus vulnérables aux effets négatifs de certains médicaments”, explique Becheny Caristil.

” Beaucoup de médicaments pris contre la douleur, l’inflammation, la fièvre, la grippe, l’allergie, les nausées et les vomissements peuvent causer des dommages chez les femmes enceintes et leurs bébés. Certains antibiotiques peuvent agir négativement sur le cœur du bébé. D’autres antibiotiques, comme la Cyprofloxacine et le Métronidazol, peuvent être à la base respectivement d’une mauvaise coloration des dents de l’enfant et des problèmes d’articulation et malformation congénitale “, illustre le Pharmacien.

Le Pseudoephedrine, une molécule contenue dans des médicaments contre la grippe, peut causer une hypertension chez la femme enceinte et une augmentation de la fréquence du battement du cœur chez le nouveau né, selon le Pharmacien Becheny Caristil.

Tandis que des médicaments comme l’Ibuprofèn, l’Aspirine, le Diclofenac, le Naproxèn, entre autres, utilisés à la fin de la grossesse, pourront augmenter les saignements chez la mère et le bébé pendant et après l’accouchement, met en garde le professionnel de la pharmacie.

” Beaucoup de médicaments qui devraient être sous contrôle de pharmacien sont en vente libre en Haïti “, regrette Becheny Caristil.

Diery Marcelin
dierymarcelin@yahoo.fr

Continue Reading

Trending