Connect with us

Société

Yon fineray kanpe akòz prezans moun ” ki touye defen an “

Published

on

Sa ap pase kounya (3 zè 15 nan aprè midi) nan legliz Sentwoz de lima Leyogàn. Fineray yon jenn demwazèl ki te kòmanse byen pwòp poko ka kontinye. Rezon an? Pandan anpil pwòch defen an ap rele anmwey, yo pa ka konsole, Bèlmè demwazèl ki mouri an vin parèt. Manman an koke nan kòlèt li paske li ak rès fanmi an sèten se li ki touye ak mistik demwazèl la.

“Ou pa ka fin touye tifi a epi pou w fè je w byen chèch vin la. Se derespektan”, se kòmantè anpil moun k ap asiste.

Pandan n ap mete atik sa an liy, Pè k ap selebre fineray la poko ka rive mete lòd pou l kontinye. Se gwo tèt chaje, pil zen, pale anpil. Tout sa akòz kwayans popilè nou yo ki fè n kwè Ayisyen pa janm mouri senp.

 

Diery MARCELIN

dierymarcelin@yahoo.fr

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Education

Kidnapping : les rumeurs, les paniques et les écoliers

Published

on

Kidnapping : rumeurs et paniques planent sur les écoles à Léogâne

La situation de tension qui s’installe sur la région métropolitaine à cause des cas de kidnapping recensés n’est pas sans conséquence sur Léogâne, où pourtant aucun enlèvement n’a été signalé récemment. Pour renforcer cette psychose de peur généralisée, les rumeurs concernant des écoliers kidnappés ne manquent pas. Conséquence : des parents et des responsables d’établissements scolaires paniquent.

A plusieurs reprises la semaine dernière, avant même l’heure du renvoi, des parents avaient accouru, affolés, vers un établissement scolaire de la commune. « On nous a dit que deux élèves de l’école ont été kidnappés. Nous sommes venus voir s’il ne s’agit pas des nôtres », nous disent-ils. La même rumeur circulait à propos d’une autre école la veille.

Par ailleurs, un riche homme d’affaires nous confie qu’il a envoyé son fils à l’étranger, sans attendre la fin de l’année scolaire. « Mon fils m’a dit que des gens en voiture l’ont photographié. Je l’emmène aux États-Unis par prudence », explique-t-il.

Le Collège Cœur de Marie, dans une note, dont on a eu une copie, a tenu à couper court à ces rumeurs. « La direction du Collège Cœur de Marie apporte un démenti formel aux rumeurs faisant croire que deux de nos élèves auraient été kidnappés. C’est faux », peut-on lire dans la note. « La direction exhorte les parents à la vigilance. Assurez-vous que vos élèves ne prennent pas un taxi dont vous ne connaissez pas le chauffeur » ; poursuit la note.

Diery MARCELIN

Continue Reading

Entertainment

Léogâne : l’auditorium public toujours sur les matelas

Published

on

Léogâne : l’auditorium public toujours sur les matelas

Ce vendredi, sur initiative d’un groupe de jeunes regroupés au sein du MOREPOL (Mouvman pou Repran Oditoryòm Leyogàn), la population léogânaise est invitée à marcher pour réclamer la libération de l’auditorium public pour le mettre à disposition de la communauté. Un patrimoine abandonné et détourné de ses fonctions.

Ce matin, en franchissant l’entrée de l’auditorium public de Léogâne, on est vite saisi par l’impression d’arriver à un marché public. Des matelas exposés de toute part. Des acheteurs et des vendeurs en négociation. Des clients emportant le matelas acheté sur la tête. Rien ne reste de l’espace qui a été jadis le centre de la culture et des arts à Léogâne.

L’abandon de ce palais de l’art Léoganais a commencé bien avant 2010. Mais le tremblement de terre ayant seulement fissuré l’espace, a consacré ce détournement de l’auditorium vers d’autres fins non artistiques. L’espace a abrité entre-temps le Commissariat central pendant sa reconstruction, le bureau de la poste, les équipements lourds d’une firme de construction, une station de radio privée, une association de vaudouisants, entre autres. Le Tribunal de paix logé pendant une période dans l’auditorium est pour le moment transféré vers un abri de transition. Il est en reconstruction dans la cour de l’auditorium.

Un projet de reconstruction dans les tiroirs

En septembre 2018, le Nouvelliste a rapporté une note de la Mairie de Léogâne où l’institution demandait la libération par tous les occupants de l’auditorium en vue de réaliser un projet de réhabilitation. Plus d’une année après, rien est fait. L’auditorium est toujours occupé par des marchands de matelas, des institutions et particuliers. Le projet de réhabilitation n’a toujours pas vu le jour. Aucun espace public n’est disponible à présent pour le théâtre, le cinéma et autres activités culturelles comme c’était le cas jusqu’au milieu des années 2000 avec l’auditorium.

Le Directeur général de la mairie de Léogâne Wilbert Baptiste retourne la balle dans le camp du Ministère de la culture. ” Quand nous avons demandé aux occupants de libérer l’espace, nous avions agi sur demande du Ministère de la culture. Le Ministère nous avait fait savoir qu’un fonds était disponible pour la réhabilitation de l’auditorium et que nous devions faire en sorte que l’espace soit dégagé. Avec tous les troubles politiques qui se sont succédé, le projet n’a pas pu atterrir “, nous a t’il confié lors d’une entrevue à son bureau. ” Nous allons clôturer l’espace afin d’éviter son occupation par des particuliers. Continuer à les faire déguerpir sans travaux visibles, ce n’est pas intéressant “, nous a informé le Directeur général.

Un mouvement citoyen pour retrouver l’auditorium

Des citoyens, en majorité des artistes, se sont mis ensemble depuis quelques temps pour essayer de trouver les fonds nécessaires à la réhabilitation de l’auditorium. ” Il n’y a pas de vie sans art. Nous nous engageons comme artiste à trouver les moyens qu’il faut pour retrouver ce patrimoine matériel. Un refuge pour cette jeunesse désorientée “, réagit le Poète-écrivain Wilky Petit-homme, l’un des initiateurs. ” Normalement, l’état devrait se charger de nous rendre l’édifice. Mais vu la faiblesse de celui-ci, nous nous engageons à offrir l’auditorium à la communauté. Les jeunes artistes à Léogâne ne peuvent plus continuer à fonctionner sans un espace public où exposer leur talent “, renchérit le jeune romancier Ansky Hilaire, faisant aussi partie des initiateurs.

Le Directeur général de la mairie Wilbert Baptiste se dit ouvert à toute initiative citoyenne visant à réhabiliter la Bibliothèque. ” Si un groupe de citoyens artistes peut trouver les fonds nécessaires, nous n’y verrons pas d’inconvénients. L’espace sera disposé “, a t’il laissé entendre.


Diery Marcelin

dierymarcelin@yahoo.fr

Continue Reading

Education

Haïti forme ses premiers professionnels de la réhabilitation

Published

on

Haïti forme ses premiers professionnels de la réhabilitation

Le séisme du 12 janvier 2010 a donné cours à des milliers d’amputations par les professionnels de santé qui ont accouru à notre secours. Des opérations jugées hâtives par certains qui croient que c’était dû à une carence dans le pays en professionnels de la réhabilitation. 10 ans plus tard, la Faculté des sciences de réhabilitation de Léogâne (FSRL) de l’Université épiscopale d’Haïti (UNEPH) commence à combler ce vide en mettant sur le marché les dix premiers ergothérapeutes et psychothérapeutes formés en Haïti. La cérémonie de remise de diplôme a eu lieu le mois dernier à l’hôtel le Plazza.

” Avant la FSRL, c’est à l’étranger qu’un Haïtien pouvait se former en réhabilitation. Nous avons longtemps rêvé de pallier ce manque. C’est un rêve qui devient donc réalité “, nous a dit Docteur Janet O’Flynn, Doyenne de la FSRL fondée en 2015 par le Révérend Père Father O’Flynn.

La promotion baptisée Janis Handte compte 10 gradués dont 6 filles. 7 d’entres eux se sont spécialisés en physiothérapie et 3 en ergothérapie.

” L’ergothérapeute est un professionnel de la santé qui, par ses interventions vise le développement, l’adaptation, le maintien et l’actualisation du potentiel des personnes en vue d’accomplir les activités qui leur sont significatives dans leur contexte de vie réel. Ainsi, L’ergothérapeute planifie, applique et supervise des programmes d’activités pour les personnes atteintes d’une incapacité physique ou mentale, permanente ou temporaire en vue d’améliorer leur autonomie au quotidien et faciliter leur intégration sociale. “, peut-on lire sur le site de l’école de réadaptation de l’Université de Montréal. Tandis que ” Le physiothérapeute est un professionnel de la santé qui contribue à la prévention, le maintien et le rétablissement fonctionnel optimal des diverses capacités physiques de la personne au niveau des systèmes cardiovasculaire et respiratoire, musculosquelettique et neurologique.”, selon la même source.

Diery Marcelin

dierymarcelin@yahoo.fr

Continue Reading

Trending