Connect with us

Coronavirus

S’alarmant du risque de voir mourir “des personnes qui auraient pu vivre.

Published

on

Trump, s'alarmant du risque de voir mourir "des personnes qui auraient pu vivre.

En réalité, avril et mai vont être vraiment pires

Le maire démocrate de New York Bill de Blasio a fustigé dimanche la gestion de la pandémie de coronavirus par le président républicain Donald Trump, s’alarmant du risque de voir mourir “des personnes qui auraient pu vivre.” “La vérité, que les New-Yorkais et tous les Américains méritent d’entendre, c’est que cela ne va faire qu’empirer. En réalité, avril et mai vont être vraiment pires”, a-t-il déclaré à la chaîne NBC.

“Nous sommes franchement à dix jours d’une pénurie généralisée de respirateurs, de masques chirurgicaux, les choses nécessaires pour qu’un hôpital puisse continuer à fonctionner”, a prévenu le maire sur CNN. Il a regretté que le président “ne bouge pas le petit doigt pour aider sa ville natale.” “Je ne peux pas être plus clair. Si le président n’agit pas, des personnes qui auraient pu vivre vont mourir”, a-t-il insisté. L’Etat de New York a besoin de quelque 30.000 respirateurs, pouvant chacun coûter plus de 40.000 dollars, a indiqué dimanche son gouverneur Andrew Cuomo.

Coronavirus

1 cas de mort lié au coronavirus, les réseaux sociaux jouent leur tour

Published

on

1 cas de mort lié au coronavirus, les réseaux sociaux jouent leur tour

Le MSPP a fait l’annonce ce matin. Haïti vient de connaitre le premier décès lié au Covid-19,survenu la nuit dernière. «Il s’agit d’un homme de 55 ans qui souffrait d’hypertension et dediabète. Il fait partie des 21 cas officiellement dénombrés $», a précisé la note publiée ce matin sur les réseaux sociaux par le MSPP.

Le Ministère a tenu à protéger l’identité de la victime. Mais des noms ont commencé à fuiter. Des medias parlent d’un Avocat du barreau de Port-au-Prince. Le premier nom cité a été contesté par un internaute se présentant comme proche du concerné. «Il est mort, mais pas ducoronavirus. Il était diabétique et souffrait d’hypertension$», a-t-elle écrit sur sa page facebook. Une publication supprimée par la suite.

Le deuxième nom a été mentionné par un internaute. Le concerné, l’air en bonne santé, a coupé lui-même court aux rumeurs, dans une vidéo circulant à travers les réseaux sociaux.

Par ailleurs, les déclarations du Bâtonnier de l’ordre des Avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval relatées par «Tripotay Lakay» sèment davantage de doutes. «J’ai parlé à des membres de la famille du défunt et ses Médecins soignants. Ils n’ont pas pu confirmer que le covid-19 soit la cause de son décès.», a confié le Bâtonnier.

On ne pourra pas reprocher au MSPP d’avoir cité de nom qui aura été démenti. Mais la mauvaise gestion de leur communication en ce temps de crise conjuguée à l’imagination des internautes donnent lieu à la confusion.

Diery MARCELIN

Continue Reading

Coronavirus

Premier cas de coronavirus dans les Nippes

Published

on

Premier cas de coronavirus dans les Nippes

1 nouveau 21 cas de coronavirus a été déclaré hier par le MSPP. 21 cas sont donc dénombrés au total jusqu’à date en Haïti.

Un nouveau département fait toute fois son entrée dans la liste des départements géographiques concernés par le Covid_19 en Haïti. Les Nippes, avec 1 cas, deviennent le 5ème département touché par le coronavirus.

Les Nippes rejoignent donc la liste des deux autres départements géographiques à 1 cas, le Nord-ouest er l’Artibonite et viennent derrière le Sud-est, deuxième département le plus touché avec 4 cas.

En outre, le département de l’Ouest, le plus peuplé et le plus vaste du pays, reste le plus atteint du Covid_19 avec 14 cas.

Diery Marcelin
dierymarcelin@yahoo.fr

Continue Reading

Coronavirus

Test d’un vaccin en Afrique: le médecin et le chercheur présentent leurs excuses

Published

on

Test d'un vaccin en Afrique: le médecin et le chercheur présentent leurs excuses

Autant de slogans apposés sur une carte de l’Afrique et relayés massivement ces derniers jours sur les réseaux sociaux.

Des excuses et des tentatives d’explication

Après avoir déclenché la polémique, ils tentent de l’éteindre. Ce vendredi 3 avril, l’Inserm a déclaré que le chercheur Camille Locht, interrogé deux jours plus tôt sur la chaîne française, présentait ses excuses. Ce dernier souligne « qu’il n’a tenu aucun propos raciste », « que les conditions de l’interview ne lui ont pas permis de réagir correctement ». Son intention était selon lui d’affirmer que « tous les pays devront pouvoir bénéficier des fruits de la recherche ».

Continue Reading

Trending