Connect with us

Business

Nike sur Amazon, c’est terminé

Published

on

Après deux ans de partenariat signé en 2017, L’équipementier américain Nike, a annoncé ce mercredi 13 novembre la fin de la vente directe de ses vêtements et baskets sur la plateforme d’Amazon.

“Dans le cadre des efforts de Nike pour améliorer l’expérience des consommateurs via des relations directes et personnelles, nous avons décidé de mettre un terme à notre expérience pilote avec Amazon Retail”, a expliqué un responsable de la marque à la virgule dans un communiqué.

Par ailleurs, Nike a toutefois précisé qu’elle continuerait d’utiliser certains services proposés par le géant du commerce en ligne, notamment le stockage de données, “afin de renforcer un ensemble de services sur Nike.com et au sein de l’écosystème des applications Nike.”

 

Jeffmy Cazeau

jeffmycazeau@icloud.com
site

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Business

Le Mexique ferme une usine américaine pour avoir prétendument refusé de vendre des ventilateurs aux hôpitaux mexicains

Published

on

Le Mexique ferme une usine américaine pour avoir prétendument refusé de vendre des ventilateurs aux hôpitaux mexicains

TIJUANA, MEXIQUE – L’État frontalier du nord du Mexique, en Basse-Californie, a fermé une usine dirigée par la société de soins de santé anglo-américaine Smiths Medical vendredi pour avoir prétendument refusé de vendre des ventilateurs aux hôpitaux mexicains. Le gouverneur de Baja California, Jaime Bonilla, a déclaré que la société avait refusé de vendre au Mexique certaines des machines, qui sont absolument nécessaires pour traiter les patients atteints de coronavirus. Bonilla a déclaré que l’entreprise avait continué à exploiter son usine d’assemblage sous prétexte qu’elle fournissait un service “essentiel”, alors que la plupart des usines non essentielles ont été fermées pour lutter contre la pandémie.

ventilateurs/coronavirus


Mais Bonilla a ordonné la fermeture de l’usine Smiths Medical, car il a fait valoir qu’elle ne fournissait aucun service essentiel aux Mexicains et qu’elle n’obéissait donc pas aux mesures d’urgence sanitaire. “Nous leur avons dit` si vous voulez que nous vous considérions comme essentiel, vous devez fournir un avantage aux habitants de la Basse-Californie, en nous vendant des respirateurs, car nous en avons besoin “, a déclaré Bonilla. “Ils ont dit” non, nous n’allons rien vous vendre, nous allons simplement continuer à utiliser votre travail “.” Bonilla a accusé la société d’avoir contacté le secrétaire aux relations extérieures du Mexique et l’ambassadeur des États-Unis pour tenter de repousser l’ordre de fermeture. Mais il a juré de ne pas céder à la pression. L’entreprise n’a pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires. Des sources de l’industrie ont fait valoir que l’usine est une usine d’exportation uniquement qui fonctionne selon des règles spéciales qui lui permettent d’importer des matières premières et des pièces en franchise de droits, à condition qu’elles soient réexportées et non vendues sur le marché local. Basée à Minneapolis, dans le Minnesota, la société appartient à Smiths Group plc, basée au Royaume-Uni. Le Mexique compte désormais 3,844 cas de nouveau coronavirus, avec 233 décès dans le pays.

Continue Reading

Business

PAPEJ: 92 lòt jenn resevwa chèk nan men Prezidan an pou yo fè biznis

Published

on

Prezidan Repiblik la resevwa nan pale nasyonal 92 lòt jenn antreprenè aprè 50 7 novanm pase yo epi remèt yo chèk pou Mennen biznis yo. Y ap gen pou remèt lajan sa ak yon enterè 1% chak mwa, pandan premye ane pa gen peye.

Hitliye pibliye kont la Prezidans rann aprè resepsyon sila a.

Image may contain: 9 people, people smiling, people standing and suit

Pòtoprens, jedi 21novanm 2019.- Prezidan Repiblik la Ekselans Jovenel Moïse resevwa nan palè Nasyonal epi remèt chèk bay 92 (katrevendouz) jenn antreprenè nan kad Pwogram Apwi Antreprenarya Jenès la (PAPEJ).

92 jenn sa yo vini aprè 50 lòt ki te resevwa chèk yo jedi 7 novanm pase a epi 8 lòt nan fen ane 2018 la, toujou nan kad menm pwogram nan. Jenn sa yo ki reprezante tout komin ki genyen nan peyi a resevwa lajan prete ki ka rive preske 2 milyon goud, sou yon dire ki pa ka pi piti pase 10 lane, ak yon enterè ki pi piti pase 1% chak mwa. E pandan premye ane a, jenn antreprenè sa yo p ap peye yon goud, sa vle di se yon ane gratis.

Image may contain: 20 people, people smiling, people standing and suit

Chèf Leta a, ki toujou plase jenn yo nan mitan tout sa l ap regle pou avansman peyi a, te pase ONA ak Ministè komès enstriksyon nan mwa janvye 2018 la pou mete sou pye bon jan pwogram ki pou akonpanye jenn antreprenè nan peyi a. Soti novanm 2018 pou rive jodi a, 150 pwojè ki soti gànyan pami 3000 ki te depoze nan kad PAPEJ la deja resevwa chèk yo.

A travè PAPEJ, Prezidan Jovenel Moïse ouvri pòt pou moun ki gen bon lide men ki pa gen marenn ak parenn rive jwenn kredi nan enstitisyon leta ki tabli pou sa. Chèf Leta deside revolisyone sistèm kredi a an Ayiti epi louvri pòt pou moun ki nan plis bezwen yo.

Image may contain: 8 people, people sitting

Premye sitwayen peyi a kwè se yon obligasyon elit ekonimik, politik ak sosyal peyi a genyen pou bay jenn yo bourad, pou retire yo nan move lavi, pou kwape vyolans ak ensekirite epi ede yo pran tout bon vre wout siksè.

FEN

 

 

 

 

 

 

 

Continue Reading

Business

La République dominicaine perd plus de 37,7 millions de dollars US dans le commerce suite à la tourmente en Haïti

Published

on

La crise que connaît le pays depuis plus de deux mois n’est pas sans conséquence sur nos voisins de l’est. Elle vient même confirmer que nous sommes un ” paradis commercial ” pour l’autre république de l’île. En effet, la République dominicaine a perdu plus de 37 millions de dollars américains à cause du ralentissement exponentiel des échanges commerciaux avec Haïti.

Selon l’Association des marchands et des exportateurs du ” Comendador ” (l’Ouest du pays), le commerce dans cette région a été quasi nul et les secteurs productifs en ont payé le prix. ” Nous avons cessé de générer environ 2 milliards de pesos de vente en plus des revenus liés au commerce”, ont fait savoir les responsables du Syndicat au journal dominicain, El Dia.

Par ailleurs, la chute avait commencé bien avant. De 2017 à août 2019, les exportations de la République dominicaine vers Haïti sont passées de 591.12 millions à 568.3 millions de dollars américains, selon les statistiques douanières.

Notons que Haïti représente le deuxième partenaire commercial pour son voisin. Avec 9% des exportations dominicaines destinées à l’autre côté de son unique frontière terrestre, seulement les États-Unis arrivent devant leur ancienne métropole.

 

Diery Marcelin

dierymarcelin@yahoo.fr

Continue Reading

Trending