Connect with us

Business

Nike sur Amazon, c’est terminé

Published

on

Après deux ans de partenariat signé en 2017, L’équipementier américain Nike, a annoncé ce mercredi 13 novembre la fin de la vente directe de ses vêtements et baskets sur la plateforme d’Amazon.

“Dans le cadre des efforts de Nike pour améliorer l’expérience des consommateurs via des relations directes et personnelles, nous avons décidé de mettre un terme à notre expérience pilote avec Amazon Retail”, a expliqué un responsable de la marque à la virgule dans un communiqué.

Par ailleurs, Nike a toutefois précisé qu’elle continuerait d’utiliser certains services proposés par le géant du commerce en ligne, notamment le stockage de données, “afin de renforcer un ensemble de services sur Nike.com et au sein de l’écosystème des applications Nike.”

 

Jeffmy Cazeau

jeffmycazeau@icloud.com
site

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Business

USA lance ” Atteindre ” sur Haïti

Published

on

Avec une enveloppe de 12 millions de dollars sur quatre (4) ans, le Gouvernement des États-Unis, par l’intermédiaire de l’Agence américaine pour le Développement International (USAID), a lancé une initiative visant les petites et moyennes entreprises (PME) en Haïti.

Le projet, intitulé « Atteindre », vise à
« aider les petites entreprises locales en Haïti à accéder à des prêts bancaires, se formaliser et former une main-d’œuvre qualifiée, afin qu’elles deviennent des entreprises rentables », lit-on dans une note de presse, publiée ce lundi 28 septembre 2020.

” Les petites entreprises haïtiennes sont les moteurs de la croissance économique à long terme. L’Ambassade des États-Unis en Haïti s’efforce d’augmenter les opportunités pour les entrepreneurs haïtiens. Aider ces entreprises à se développer augmentera les revenus des familles haïtiennes et bâtira des communautés plus résilientes “, a déclaré l’Ambassadeur des États-Unis en Haïti, Michele Sison.

L’USAID aide l’hémisphère occidental à devenir plus pacifique, sûr et prospère en renforçant la capacité des gouvernements et des entités privées à améliorer la gouvernance et à créer un environnement économique dans lequel le secteur privé peut prospérer et créer des emplois ”, a-t-elle poursuivi.

Jeffmy Cazeau

Continue Reading

Business

Zev, une marque de véhicules électriques fondée par un Haïtien

Published

on

Un Haïtien fonde la première marque de véhicule électrique rwandaise au Rwanda

Cette année Zazzi Electric Vehicles, établie au Rwanda, devient officiellement une entreprise (LDT), gérante de la marque rwandaise de véhicules électriques ZEV, tirée du siglé de l’entreprise.

Démarré depuis 2017 par l’haïtien résidant en République voisine Wood Wedson Pierre, le projet ZEV est aujourd’hui en phase de production et de lancement au niveau mondial avec 100 véhicules déjà fabriqués, selon le Fondateur.

Si tout se passe bien, les clients pourront se procurer des véhicules ZEV dès la fin de l’année ou le début de 2021. Ils pourront payer une réservation et recevront le véhicule dans leur pays, en particulier en Afrique, dans les Caraïbes et l’Amérique latine. Un showroom sera ouvert dans la capitale Rwandaise, Kigali, annonce Wood Wedson Pierre.

Trois modèles seront disponibles en premier : la ” SUC Electric ” appelée ZEV EC500, le ” Micro Car ” dénommé ZEV M20 et la moto électrique ” ZEV e-moto “. Mais ZEV développera aussi des bus électriques, des tricycles électriques, des vélos à asssistance électrique, entre autres, précise Wood Wedson Pierre.

Zazzi Electric Vehicles Co. offre aussi un service de réparation et vend des stations de recharge électrique à partir du soleil pour les véhicules ZEV, nous informe le Président de Zazzy Electric Vehicles Wood Wedson Pierre.

À l’image de leur slogan ” embrace the future “, le CEO de ZEV envisage un futur rayonnant pour son entreprise. ” Dans les prochaines années, avec le chiffre d’affaires dépassant un billion de dollars américains que nous aurons, ZEV n’aura rien à envier aux autres marques de véhicule électrique. Nos véhicules seront parmi les meilleurs au monde. Nous poursuivons l’objectif d’avoir dans moins de deux ans une usine de production de tous nos modèles existants et de nouveaux à paraître. Ce qui nous permettra d’atteindre 300 mille comme capacité de production “, prévoit le CEO Wood Wedson Pierre.

Par ailleurs, Wood Wedson Pierre promet que son entreprise offrira l’opportunité aux jeunes de suivre sa voie, en fabriquant des véhicules pour eux et même en investissant dans leur entreprise si l’idée est assez convaincante et innovante.

Continue Reading

Business

Le Mexique ferme une usine américaine pour avoir prétendument refusé de vendre des ventilateurs aux hôpitaux mexicains

Published

on

Le Mexique ferme une usine américaine pour avoir prétendument refusé de vendre des ventilateurs aux hôpitaux mexicains

TIJUANA, MEXIQUE – L’État frontalier du nord du Mexique, en Basse-Californie, a fermé une usine dirigée par la société de soins de santé anglo-américaine Smiths Medical vendredi pour avoir prétendument refusé de vendre des ventilateurs aux hôpitaux mexicains. Le gouverneur de Baja California, Jaime Bonilla, a déclaré que la société avait refusé de vendre au Mexique certaines des machines, qui sont absolument nécessaires pour traiter les patients atteints de coronavirus. Bonilla a déclaré que l’entreprise avait continué à exploiter son usine d’assemblage sous prétexte qu’elle fournissait un service “essentiel”, alors que la plupart des usines non essentielles ont été fermées pour lutter contre la pandémie.

ventilateurs/coronavirus


Mais Bonilla a ordonné la fermeture de l’usine Smiths Medical, car il a fait valoir qu’elle ne fournissait aucun service essentiel aux Mexicains et qu’elle n’obéissait donc pas aux mesures d’urgence sanitaire. “Nous leur avons dit` si vous voulez que nous vous considérions comme essentiel, vous devez fournir un avantage aux habitants de la Basse-Californie, en nous vendant des respirateurs, car nous en avons besoin “, a déclaré Bonilla. “Ils ont dit” non, nous n’allons rien vous vendre, nous allons simplement continuer à utiliser votre travail “.” Bonilla a accusé la société d’avoir contacté le secrétaire aux relations extérieures du Mexique et l’ambassadeur des États-Unis pour tenter de repousser l’ordre de fermeture. Mais il a juré de ne pas céder à la pression. L’entreprise n’a pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires. Des sources de l’industrie ont fait valoir que l’usine est une usine d’exportation uniquement qui fonctionne selon des règles spéciales qui lui permettent d’importer des matières premières et des pièces en franchise de droits, à condition qu’elles soient réexportées et non vendues sur le marché local. Basée à Minneapolis, dans le Minnesota, la société appartient à Smiths Group plc, basée au Royaume-Uni. Le Mexique compte désormais 3,844 cas de nouveau coronavirus, avec 233 décès dans le pays.

Continue Reading

Trending