Connect with us

Société

Marcher ne suffit pas, selon l’organisation socio-chrétienne JEHRE

Published

on

Marcher ne suffit pas, selon l’organisation socio-chrétienne JEHRE

Des milliers de protestataires, de différents secteurs religieux,  ont gagné les rues dimanche dernier à Léogâne, sur invitation d’organisations protestantes, pour dire non à ” l’immoralité “, ciblant les articles : 301, 304, 305 et 471 du nouveau code pénal récemment publié par décret présidentiel. Partie prenante de ce mouvement, la Jeunesse Haïtienne Responsable – JEHRE -, croit qu’il faudra poser d’autres actions pour parvenir au résultat escompté.

” Il nous faut d’abord au sein du secteur évangélique nous organiser. Ensuite, il va falloir briguer des postes de décision pour influencer l’orientation des politiques. C’est révolu le discours du chrétien qui ne se mêle pas des affaires politiques “, soutient Eder Montrose, Coordonnateur de la JEHRE.

” Nous sommes en face d’une puissance mondiale qu’est la communauté LGBT+. Elle finance les acteurs et institutions politiques pour parvenir à ses fins. Nous n’avons d’autres choix que d’arriver à une révolution de la pensée chrétienne pour faire face à cette situation “, insiste le Porte-parole de la JEHRE Jean Vladimir Durocher.


Lors de la marche de dimanche dernier, à travers pancartes et banderoles, les milliers de protestataires ont réclamé santé, sécurité et autres besoins fondamentaux en lieu et place de ” l’abomination “, tout en scandant ” Ayiti pa p peri “. Ce sont aussi les propos du Père Yves Anis, curé de la paroisse Sainte-Rose de Lima, qui préconise une révision du décret.

Présent dans les rues, l’ancien Commissaire du gouvernement Jean Danton Léger dit supporter la famille et l’église, conformément à son combat contre le festival Masimadi qu’il a fait annuler lorsqu’il était à la tête du Parquet près le Tribunal de première instance de Port-au-Prince.


Diery Marcelin

dierymarcelin@yahoo.fr

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Société

Le poète-écrivain Ansky Hilaire signe son troisième livre à Léogane

Published

on

Après Gonaïves, Port-au-Prince et Petit-Goâve, c’est au tour de Léogane de recevoir le jeune poète-écrivain Ansky Hilaire pour la vente-signature de son dernier ouvrage “Lakou Zandò” dans la localité de Dufort où il a vu le jour.

“Lakou Zandò” est un recueil de poésie et de nouvelles écrit à la mémoire de son père et de sa mère qu’il a perdu, selon ce que rapporte l’auteur. C’est un cri de rassemblement, une invitation à se mettre ensemble, un acte d’amour consigné sur papier. Marques de la culture vodou, c’est également un appel au respect des valeurs ancestrales avec un message centré sur ces 7 axes : rassemblement, dialogue, conscience, fraternité, traditions vodou, bien-être, amour.

Le 6 novembre dernier, Gonaïves cité de l’indépendance avait reçu le poète à l’UPAG, à Port-au-Prince, à l’Université Quisqueya il a signé ce 14 avant de passer au Marathon de lecture dans la cité de Soulouque le 21 novembre. À présent, les Léoganais impatients de lire “Lakou Zandò” pourront acheter leur livre et le faire signer par l’auteur.

YogannMagazine

Cette vente-signature se tiendra à Charmy’s Place, Dufort, à côté de la Radio Vibration FM), ce dimanche 29 novembre 2020, à 2 heures de l’après midi. L’ouvrage sera disponible à 750 gourdes et tout intéressé pourra se procurer notre bière locale à seulement 15 gourdes. L’auteur attend un public nombreux et promet un événement d’envergure en cette occasion.

Witensky Lauvince

Source : Yogann

Continue Reading

Société

Des associations féministes dans les rues de Léogâne contre les violences faites aux femmes et aux filles

Published

on

Ce mercredi 25 novembre, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes, des associations féministes ont gagné les rues à Léogâne pour dénoncer les violences dont sont victimes les femmes et les filles récemment en Haïti et exiger justice, ainsi que la sécurité pour limiter l’enregistrement d’autres cas similaires.

Plusieurs dizaines de participantes, parmi elles jeunes écolières et dames plus âgées, ont parcouru les rues de la ville avant de délivrer des messages au Tribunal de paix et au Commissariat pour demander à la justice et la police de prendre leurs responsabilités.

Christel Paraison, Coordonatrice de l’Association des femmes vaillantes fait remarquer que les femmes et les filles sont très touchées par le climat d’insécurité qui sévit dans le pays depuis quelques temps. ” Nous exigeons justice pour les femmes et les filles victimes, sécurité pour les autres. Nous pensons aussi aux victimes masculines, comme le Professeur Dorval “, a déclaré Christel Paraison.

Au cours de cette marche qui a impliqué des associations comme la Prosami et ” Fanm nan Lwès “, la petite foule a scandé sur tout le parcours ” Nan zafè vyolans, nou tout konsène “.

Diery Marcelin
dierymarcelin@yahoo.fr

Continue Reading

Société

La sécurité, chantier pressant face à la nouvelle commission municipale de Léogâne

Published

on

Depuis le 10 novembre dernier, une nouvelle commission municipale est installée à la tête de la Mairie de Léogâne. Elle est présidée par Ernson Henry, proche de l’ancien Député Jean Wilson Hippolite, fervent supporteur du pouvoir en place, à côté des membres Varnel Coimin et Fabiola Louis.

Cette nouvelle commission municipale, remplaçant celle présidée par l’ancien Maire Mauclair Désir, très décrié pour sa condamnation par la justice non exécutée, hérite d’une commune rongée depuis quelques temps par l’insécurité des vies et des biens.

Les gens se font braquer. Les motards se font déposséder de leurs véhicules. Le pire, les bétails des habitants sont volés, écorchés sur place et emportés.

L’ancien Maire Mauclair Désir, reconduit dans un premier temps, avant d’être lâché par son assesseur Serge Jérôme qui a démissionné pour manque de moyens nécessaires aux résultats escomptés, n’a pas pu pallier cette situation, en cavalier seul, son autre assesseur ayant déjà abandonné son poste avant la reconduction. Son remplaçant Ernson Henry en fait une priorité.

Il nous faut une ville sécurisée, électrifiée et propre, a-t-il lancé lors de la cérémonie de son installation. ” Je vais travailler de concert avec les autorités judiciaires et policières afin de rétablir la sécurité sur la ville “, a promis le Président de la commission municipale.

Si les moyens manquent généralement pour les grands chantiers en temps de transitions, le Maire Assesseur Varnel Coimin dit miser gros sur la mobilisation fiscale. ” Ceux qui gagnent de l’argent au sein de la commune doivent payer leurs taxes. Les impôts doivent aussi être payés “, tance l’ancien Administrateur de la Mairie.

Dimanche dernier, une fois de plus, 4 individus capturés par une brigade de surveillance nocturne à Petite-Rivière, Section communale de Léogâne, ont été brûlés vifs, à l’aube. Ils sont accusés d’avoir tenté de voler le bétail des habitants de la localité de Kankrab.

Trois autres avaient pris la fuite avant d’être interceptés par la population, dans la localité voisine de Marianie. Deux d’entre eux ont subi le même sort que leurs pairs. L’autre est retenu captif par la population.

La police, après s’être présentée sur les lieux, a abandonné les individus au sort de la justice populaire. Le membre du CASEC de la Section, M. Vertus, a aussi avoué son impuissance face à la fureur des habitants.

Par ailleurs, après un temps de répit alors que les cas d’enlèvement faisaient rage dans la zone métropolitaine, Léogâne est de nouveau touchée. Mardi dernier, tôt dans la matinée, Noé Poucely, âgé de 23 ans, a été enlevé sur la route de Darbonne à Léogâne, alors qu’il sortait de chez sa petite amie. Il a été libéré contre rançon le lendemain.

Ces événements surviennent dans un moment où la commune plonge dans une situation d’insécurité généralisée. Ce mois, deux cas d’assassinat en pleine rue ont été enregistrés, dont l’un en tout début d’après-midi et l’autre tôt dans la soirée.

Si le nouveau Président de la commission municipale, Ernson Henry, installée depuis deux semaines, fait de la sécurité l’un de ses trois axes prioritaires, à côté de l’assainissement et l’électrification. On attend encore des actions concrètes dans cette direction.

Diery Marcelin
dierymarcelin@yahoo.fr

Continue Reading

Trending

We Know You Better!
Subscribe To Our Newsletter
Be the first to get latest updates and
exclusive content straight to your email inbox.
Yes, I want to receive updates
No Thanks!
close-link