Connect with us

Environnement

Léogâne : un verger de plus de 10 milles manguiers menacé de disparition

Published

on

Léogâne : un verger de plus de 10 milles manguiers menacé de disparition

” Kay Agwonòm “, situé au Nord de Léogâne, s’étendant sur les localités de Terre-force et de Guérin sur 23 carreaux de terre, est un verger de plus d’une dizaine de milliers de manguiers. Depuis les 10 dernières années, l’espace subit des lotissements incessants. Cette situation s’aggrave tellement de jour en jour que ce patrimoine est menacé de disparaître aujourd’hui.

Pour dénoncer cette situation, l’Agronome Léoganais Gary Alliance a été reçu la semaine dernière au Ministère de l’Agriculture, après avoir été reçu la semaine d’avant par le Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales. Au cours d’un entretien d’une trentaine de minutes, le Ministre Patrice Sévère a promis de faire tout ce qui est de ses compétences pour protéger la ferme, rapporte Gary Alliance. Une équipe technique sera envoyée par le Ministère cette semaine pour évaluer la situation, promet le Ministre qui dit avoir participé à mette en place le verger, selon l’Ingénieur Agronome Garry Alliance.

La forêt des Manguiers, denomée ” Kay Agwonòm ” ou ” Kay Jòj “, représente pour les jeunes de Léogâne et les visiteurs un espace d’excursion, de pique-nique et d’évasion. Mais au delà de ce côté récréatif, l’Ingénieur Agronome Garry Alliance attire l’attention sur l’aspect scientifique, académique et climatique du verger. Un être humain nécessite 3.5 grammes d’oxygène par jour pour sa respiration. Un manguier en émet 15 par jour. Donc, avec ses 10 mille manguiers, c’est comme un poumon de la commune qui est en train de disparaître à cause de gens qui effectuent illégalement le lotissement des lieux et font élever des murs, se prétendant être des héritiers, explique Garry Alliance.

 ” Kay Agwonòm ” doit être préservé par les autorités compétentes comme un espace de biodiversité, attirant des espèces d’oiseaux en voie de disparition. Il doit être considéré comme un espace d’attraction scientifique pour le monde entier, en particulier nos étudiants en agronomie et écologie qui peuvent venir y effectuer des recherches, poursuit le Spécialiste en production végétale.

” La mairie doit prendre un arrêté communal pour protéger l’espace. S’il y a construction, il y a eu sûrement vente et arpentage. Nous devons trouver rapidement les bureaux où ces opérations ont eu lieu”, préconise Matelaud Sylvain, jeune Notable de la commune. ” Kay Agwonòm ” est un patrimoine commun et un poumon pour nous tous. Le détruire, c’est nous détruire nous même, soutient Yves Pétiel Jean Paul, jeune entrepreneur Léoganais monté au créneau pour dénoncer la situation. Dans la même veine, la mannequin Léoganaise Gayle Félix invite à ” lever la voix ” pour dénoncer ce qu’elle qualifie ” d’actes malhonnêtes “.

Diery Marcelin
dierymarcelin@yahoo.fr

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Trending